skip to Main Content
+31 70 39 44 234     info@waterstudio.nl
Architecture, urban planning and research in, on and next to water
UNE MAISON FLOTTANTE QUI RÉSISTE AUX OURAGANS

UNE MAISON FLOTTANTE QUI RÉSISTE AUX OURAGANS

By 
Les Cles de demain

Ces maisons peuvent supporter des vents allant jusqu’à 410 km/heure et la montée des eaux.

© Arkup

L’architecte Koen Olthuis et la start-up immobilière Arkup ont dévoilé les plans d’une série d’habitations flottantes au salon nautique international de Fort Lauderdale. Ces structures flottantes ont été conçues pour supporter non seulement la montée des eaux, mais également les vents violents jusqu’à 410 km/heure associés aux cyclones de catégorie 4, rapporte Digital Trends.

Un système hydraulique permet à la maison de se rehausser de plus de 6 mètres en cas de montée des eaux. De plus, une série de panneaux solaires sur le toit permet à chacune de ces maisons flottantes de fonctionner complètement en dehors du réseau électrique en cas de coupure de courant causée par une catastrophe climatique. Ces péniches aménagées intégrent également un système de collecte et de filtration des eaux de pluie, leur permettant de répondre aux besoins de base en matière de ressources en eau douce.

Arkup a inauguré ses premières résidences flottantes lors du salon nautique de Miami en 2019. Un emplacement idéal pour présenter les structures car Miami pourrait être durement touchée par le changement climatique. Selon les scientifiques, la ville pourrait être au moins partiellement submergée d’ici 2100.

Les premiers logements d’Arkup ne seront probablement pas une option pour la plupart des gens, en particulier avec un prix pouvant atteindre les 5,2 millions d’euros. Ce prix se justifie néanmoins par une surface impressionnante de près de 400 mètres carrés. Le design de ces maisons peut également être personnalisé selon les goûts du propriétaire, avec un maximum de quatre chambres et quatre salles de bains et demi. Elles peuvent être installées à terre, ancrées par des plots hydrauliques, ou mises à l’eau. Avec ce premier modèle à son actif, Arkup envisage de créer des structures plus petites, d’une superficie d’environ 150 mètres carrés et dont le prix sera bien évidemment inférieur.

Click here to read the article in pdf

Click here to go to the website

Back To Top
×Close search
Search